Quelle formation suivre pour devenir assistante dentaire ?

Les tâches conformes d’une assistante dentaire peuvent se rapprocher de celles d’une secrétaire médicale ou dentaire. La principale différence est que les assistantes dentaires peuvent participer aux procédures dentaires alors que les secrétaires ne sont responsables que de la partie administrative du cabinet médical ou dentaire.

Conditions d’exercice des assistantes dentaires

Pour poursuivre une carrière d’assistant dentaire, vous devez détenir un titre d’assistant dentaire et un niveau de classification IV (baccalauréat) inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles, suivre une formation ou vérifier des compétences expérientielles afin d’obtenir le titre d’assistant dentaire. Les assistants dentaires peuvent pratiquer dans des cliniques individuelles, des cliniques de groupe ou des centres de soins.

L’assistant(e) dentaire exerce sous l’autorité et la vérification effective d’un praticien de l’art dentaire. C’est la seule personne autorisée à assister les dentistes avec une assistance chirurgicale au fauteuil. Il (elle) est soumis au secret professionnel. Une assistante dentaire ne remplace en aucun cas quelqu’un qui est dentiste en termes de privilèges qui accompagnent un diplôme en médecine dentaire.

L’horaire de la secrétaire assistante dentaire suit l’horaire du cabinet : elle doit être présente avant son premier rendez-vous et après son dernier rendez-vous pour préparer le cabinet.

Les derniers rendez-vous chez l’assistant dentaire peuvent être ciblés pour 19h-20h, surtout si des rendez-vous urgents de fin de journée sont attribués. Certaines cliniques sont également ouvertes le samedi pour répondre aux besoins des clients qui ne peuvent pas venir pendant les heures ouvrables en semaine.

Dès lors, l’horaire peut être limité, mais les conditions de travail sont adaptées et le travail est très valorisant, car l’assistante n’est pas uniquement une secrétaire, elle est aussi une véritable collaboratrice du dentiste et doit l’aider dans l’organisation de son cabinet. À ce titre, BGDS aide les professionnels du monde de la dentisterie dans la gestion de cabinet. Cliquez sur leur site pour plus d’informations.

Compétences nécessaires pour devenir assistant dentaire

Pour devenir assistante dentaire, vous devez compléter le diplôme de formation professionnelle (DEP) en assistance dentaire. La formation poursuit 1500 heures et offre 13 mois de formation à temps plein dans de nombreux centres de formation spécifiques. Elle comprend également un stage de 12 semaines. Le programme comprend des concepts d’anatomie buccale et des cours professionnels pour les assistants dentaires.

Un assistant dentaire doit aussi avoir le sens de l’accueil, savoir mettre à l’aise ses patients et apprécier le contact humain. Il doit aimer le travail d’équipe, puisque le dentiste et lui forment un duo parfaitement complémentaire. Il faut donc qu’il y ait une certaine complicité entre les deux professionnels pour que chacun puisse travailler sans gêner le travail de l’autre.

Outre ses qualités relationnelles, un vrai sens de l’organisation, des qualités rédactionnelles et un intérêt pour les tâches polyvalentes ne seraient pas de trop pour la profession. L’assistant dentaire doit maîtriser les outils informatiques et les logiciels bureautiques de base. Enfin, les assistantes dentaires savent faire preuve de prudence et respecter le secret médical.

Études et formation

Pour devenir assistant dentaire, il faut être titulaire du titre d’assistant dentaire inscrit au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles). Une école dentaire de formation peut proposer des cours pour une carrière d’assistant dentaire à partir de 18 ans.

Ces formations sont à portée de la main, après une licence ou un diplôme de niveau V (BEP ou CAP). Elles durent habituellement 18 mois et se déroulent dans le cadre de contrats de spécialisation, de formation initiale ou d’expérience professionnelle acquise par voie de validation. Après une formation d’assistante dentaire, vous disposerez de toute l’expertise applicable dans un cabinet dentaire ou un centre de soins hospitalier ou clinique.