Formation d’assistante juridique

d’assistante juridique

L’assistante juridique est la collaboratrice indispensable des hommes de loi, avocats, avoués, huissiers, notaires…Elle est également présente dans les services juridiques des entreprises.

Devenir assistante juridique – les qualités requises

Cette collaboratrice de haut niveau devra faire preuve d’organisation, de méthode, avoir l’esprit d’initiative et disposer de facultés d’adaptation. Une grande disponibilité sera nécessaire car les horaires de travail ne sont pas toujours fixes et elle devra s’adapter aux impératifs horaires. La maîtrise d’une ou deux langues étrangères sera un grand atout pour elle. Sa formation couvre de nombreux domaines car d’une part elle assure les missions du secrétariat traditionnel et d’autre part elle doit avoir une connaissance approfondie des procédures et du vocabulaire juridique. Suivant son niveau de qualification, ses responsabilités seront plus ou moins étendues, de secrétaire à collaboratrice étroite avec les juristes pour lesquels elle travaille. L’assistante juridique organise, encadre le travail administratif, s’occupe de la correspondance et prépare les dossiers en rassemblant les informations nécessaires à la prise de décision. Elle doit être douée d’une bonne expression orale et maîtriser les outils informatiques

Durée et formation professionnelle

Le secrétariat juridique exige à la fois une formation juridique et une parfaite maîtrise des techniques de communication. Après une formation classique de secrétariat, les formations bac+2 s’adaptent parfaitement au profil de l’assistante juridique : différents BTS spécialité assistant manager ou assurance, le DUT carrières juridiques, le DEUST assistanat juridique ou DU secrétariat juridique. La licence professionnelle assistant juridique complète parfaitement ce genre de formation. L’École nationale de droit et de procédure assure la formation continue pour les secrétaires d’avocat en exercice. De nombreuses formations à distance sont également disponibles soit par le biais d’organisme privé ou public comme le CNED.

Évolution professionnelle et débouchés

La formation assistante juridique offre une bonne perspective d’évolution de carrière mais elle dépend en bonne partie de la capacité à assumer les responsabilités, de la taille et la notoriété du cabinet juridique ou de l’entreprise. L’assistante peut devenir clerc dans un cabinet de notaires ou clerc d’huissier en approfondissant sa formation juridique. Par ailleurs elle peut se présenter à des concours administratifs d’attaché ou de greffier. En début de carrière la secrétaire juridique gagne en moyenne 1800 euros brut mensuel. Les salaires peuvent varier en fonction de la qualification, l’expérience, les diplômes acquis dans le domaine du secrétariat et dans le domaine juridique ainsi que la taille de l’entreprise ou du cabinet qui l’emploie